Arduinna

Qui sont les plantes médicinales?

Pousse_sapin_baumier_main_Jessie_Séguin_Herboriste_Arduinna

Les plantes médicinales sont habituellement les mal-aimées, celles que l’ont considèrent comme des mauvaises herbes. Elles poussent si proche de nous que nous avons oubliés leur importance. Il y a des plantes médicinales qui poussent dans notre pelouse sans aucun effort, d’autres vont pousser dans les prés, mais souvent on les retrouve dans les fossés sur le bord des routes. J’ai déjà observé quelques plantes médicinales pousser même dans les craques des trotoirs à Montréal. Certaines doivent être cultivées dans un magnifique jardin. Elles sont surprenantes et ne sont pas autant nuisibles que l’on ne cesse de le répèter. Laissez moi vous en présenter quelques-unes! Au fil du temps, je vous en présenterai d’autres. Ce document sera mis à jour régulièrement.

Citation_mauvaises_herbes_douglas_larson_plantes_médicinales_Arduinna

L’usnée Barbue – Usnea Barbata

L’usnée est un mélange d’algues et de champignons qui pousse en général dans les conifères au Québec. C’est une plante médicinale qui est antibiotique, immunostimulante et antifongique. Cette plante forte peut s’avérer irritante pour certaines personnes. Elle permet aussi la détoxification du corps. Il faut être certain d’avoir la bonne variété avant de l’utiliser en tisane, en décoction ou en teinture mère. Veuillez consulter un herboriste avant son utilisation, car il y a certaines précautions à prendre. Personnellement, je l’utilise dans  mes sirops ! 

Usnée_barbue_Usnea_barbata_Plantes_Médicinales_Arduinna_Jessie

Le tussilage – Tussilago farfara

 

Le tussilage est la plante médicinale qu’on mélange souvent avec le pissenlit. C’est la première fleur à émerger après un long hiver. Elle nous donne enfin un espoir de printemps avec ses couleurs qui rappellent le soleil. Souvent, il reste encore de la neige lorsqu’elle pointe le bout de ses pétales. La fleur pousse et meurt pour laisser place ensuite aux feuilles. C’est une plante indigène, elle pousse au Québec dans tous les fossés et les prés. En herboristerie, nous récoltons les fleurs, les feuilles et parfois même les racines. Je l’utilise surtout pour ses affinités avec le système respiratoire. Elle est antitussive; idéale pour les toux sèches, antispasmodique, anti-catarrhale et bronchodilatatrice. Pour toutes ces raisons, je l’utilise dans mes sirops pour adultes et pour grands enfants. Il y a certaines précautions à prendre avant toutes utilisations.

tussilage_tussilago_farfara_plantes_médicinales_herboriste_Arduinna_Jessie_Seguin

L’achillée millefeuille – Achillea millefolium

 

L’achillée millefeuille est grandement utilisée en herboristerie et elle est bien connue pour aider les maux du système reproducteur féminin. Elle pousse facilement au Québec, dans les champs et les prés. L’achillée millefeuille est reconnaissable par ses milles feuilles, il ne faut surtout pas la confondre avec d’autres fleurs blanches qui sont toxiques. Si vous n’êtes pas certains de son identification, surtout n’en consommez pas. Je cueille les fleurs lorsqu’elles sont à leur maximum et j’en fais sécher, en teinture mère, en vinaigre et en huile pour pouvoir l’utiliser dans différentes préparations par la suite. L’achillée est tout indiquée pour les problèmes hormonaux féminins, la fièvre, pour tonifier la circulation ou pour arrêter des saignements et bien d’autres. Certaines conditions peuvent s’appliquer, toujours s’informer si c’est la bonne plante pour nous avant de consommer.

Plante_médicinale_Achillée_millefeuille_Achillea_millefollium_Herboriste_Arduinna

Les plantes

Les plantes fraîches peuvent être macérées dans une huile végétale, dans un alcool, un vinaigre et/ou dans la glycérine végétale. Ces macérations de quelques mois nous permettent d’extraire les propriétés actives de la plantes pour ensuite s’en servir pour la fabrication de nos produits. Elles peuvent aussi être séchées et consommées en infusion.

La rose sauvage – Rosa Rugosa, Rosa Canina et bien d’autres variétés…

La rose sauvage est une plante médicinale extraordinaire pour la peau. Elle a les propriétés qui permettent de régénérer, d’adoucir, de rafraichir, de cicatriser et elle est idéale pour diminuer la fatigue et les rides. C’est une plante antioxydante et parfaite pour tous les types de peau.  La rose a de belles propriétés d’hydratation et de réparation en plus d’apaiser les peaux sensibles et rougeâtres. Pour les peaux matures ou bien grasses, avec ses propriétés astringentes, la rose sera votre coup de cœur pour vos soins de beauté. Je l’utilse très souvent dans mes crèmes, mes shampoings en barre, mes exfoliants, mes savons et même certaines de mes tisanes

On oublie parfois qu’elle a aussi des propriétés à l’interne avec ses affinités pour régénérer les cellules. En plus d’aider à diminuer les douleurs, de diminuer les spasmes, de diminuer la constipation, de faire sortir le mucus et d’être une tonique du corps en général. Elle est la plante de l’ouverture du cœur et est hautement vibratoire. Pour toutes ces propriétés et pour toutes celles que je n’ai pas mentionnées, la rose gagne à être connue. J’utilise les fleurs, séchées ou fraiches, en tisane, en glycéré ou en huile. Assurez-vous, toujours, d’avoir la variété qui est médicinale !

Rose_sauvage_Rosa_canina_rosa_rugosa_Jessie_Séguin_Herboriste_Arduinna_plante

Sapin baumier – Abies balsamea

Le sapin est bien connu comme étant un des majeurs conifères faisant partie de nos forêts Québécoises. En herboristerie, nous utilisons les jeunes pousses et la résine. Le sapin est un arbre qui dégage un arôme enivrant lorsque cueilli au bon moment. C’est pourquoi j’en fais macérer, pour en faire des huiles à massage, et sécher, pour le simple bonheur de mes sens. J’en fais aussi macérer dans des glycérés pour pouvoir les utiliser dans mes sirops, car le sapin à une très forte affinité avec le système respiratoire. Il est purifiant respiratoire, anti-inflammatoire, antiseptique et oxygénant.  En plus, il y a énormément de façons de le consommer.

 L’entreprise Québécoise Forêts et Papilles en fait une épice très goûteuse,  excellente pour tous nos mets. Le sapin est un tonique respiratoire, antirhumatismal et bien plus. Il contient de la vitamine C pour stimuler notre immunité et nous donner de l’énergie. Le sapin est assez sécuritaire à utiliser pour tous.

La calendule – Calendula officinalis

Cette plante médicinale aux différentes couleurs du soleil n’est pas originaire du Québec, mais elle se cultive très bien dans nos jardins d’ici. En herboristerie, la calendule est prisée pour ses affinités avec la peau et les muqueuses internes. On récolte la fleur à son meilleur et on en fait diverses préparations comme des macérâts dans l’huile végétale, des teintures-mères, des vinaigres et même des tisanes. Cette plante regorge de propriétés intéressantes. 

Par exemple, la calendule est cicatrisante, antifongique et aide le système lymphatique et le foie à éliminer leurs toxines. Elle est intéressante pour traiter différents aspects du système digestif vu son affinité avec les muqueuses. Elle répare et aide à la fabrication de collagène dans le corps, donc elle donne une belle peau d’apparence jeune. Sur la peau, dans une crème ou en onguent, en tisane ou en teinture-mère à l’interne, c’est une plante qui gagne à être connue. Pour ma part, je l’utilise dans mes onguents bobos, mes baumes à lèvres …Vérifiez toujours à l’aide de votre herboriste si cette plante vous convient.

Fleur_calendule_calendula_officinalis_plante_médicinales_herboriste_Arduinna

La scutellaire – Scutellaria Lateriflora

 

La scutellaire est une plante qui était utilisée autrefois par les peuples autochtones. Les Cherokee l’utilisaient dans les cérmonies pour les jeunes filles qui passaient à l’âge adulte et les Iroquois prévenaient la variole et l’utilisaient pour nettoyer la gorge grâce à une infusion de racine en poudre. 

Aujourd’hui, on l’utilise comme tonique du système nerveux. Elle a la capacité de restaurer et de nourrir les tissus qui ont subis des dommages reliés au stress ou à un traumatisme physique. C’est une plante extraordinaire pour les gens qui sont stressés sur une longue période de temps et qui ont tendance à faire des crises d’angoisse et/ou d’anxiété. Vous pouvez la consommer dans le jour, mais aussi le soir pour vous aider à vous endormir. Elle vous permettra d’avoir une phase de sommeil plus réparatrice ainsi qu’un sommeil plus profond, car elle est sédative et légèrement hypnotique. Grâce à certaines de ses composantes, la scutellaire est aussi une bonne relaxante musculaire, elle diminue la tension en plus de diminuer la pression sanguine. Comme c’est une plante qui calme le système nerveux, il est fort possible que le corps sera assez détendu pour bien assimiler et digérer ces nutriments. Pour un usage thérapeutique, je garde toujours quelques bouteilles de teinture mère pour mes clients plus anxieux! Il vous suffit de prendre rendez-vous

PS: Selon la loi fédérale, un professionnel de la santé (incluant un herboriste) peut vendre ses produits thérapeutiques dans le cadre d’une consultation privé avec son client. 

 

 

La mélisse officinale – Melissa officinalis

 

La mélisse est une plante douce qui a un goût exquis! Elle est légèrement citronnée et peut accompagner vos repas de diverses façons. Vous pouvez mettre de la mélisse dans votre limonade ou bien simplement en faire une infusion froide ou chaude. Vous cueillez quelques feuilles dans votre jardin de fines herbes et vous les laissez macérer quelques heures dans l’eau ! 

En herboristerie, cette plante a plusieurs propriétés médicinales intéressantes pour le système nerveux. Elle apporte des nutriments et de la douceur aux personnes qui vivent du stress durant la journée, mais aussi aux petits enfants! Elle est calmante-sédative, mais sans nécessairement vous faire sentir le sentiment d’être lourd de fatigue. 

La mélisse est carminative, ce qui lui permet de diminuer les crampes, augmenter la circulation et disperser les excès de gaz lors de ballonement. De plus, elle diminue les tensions à travers tout le corps, comme les maux de tête et même le coeur ! Pour ses propriétés médicinales antivirales, la mélisse peut être utilisée pour les virus viraux comme l’herpès et la grippe. 

Comme elle est super odorante, elle contient des huiles essentielles qui lui permettent d’être utilisées de bien des façons. Par exemple, en teinture-mère, en glycéré, en hydrolat, en huile essentielle, en tisane et même en macérat! J’aime beaucoup utiliser les tisanes et les glycérés pour les enfants. J’utilise aussi l’hydrolat dans la fabrication de certain de mes produits. Par exemple, mes crèmes pour les peaux grasses et mes exfoliants.

La Valériane officinale – Valeriana officinalis

 

La valériane pousse facilement au Québec près des routes, des fossets, à l’entrée des forêts et sur les terrains abandonnés. Elle a une odeur assez prononcée et certaines personnes vont jusqu’à dire qu’elle a une odeur de vieux bas sales. Personnellement, je trouve que son odeur est forte, mais je trouve qu’elle sent bon !

 C’est surtout les racines que l’on récolte pour ses composantes sédatives et hypnotiques. Les plantes hypnotiques sont de puissantes plantes calmantes du système nerveux, certains ouvrages vont comparer leurs effets à ceux de certains narcotiques!  En définition, un narcotique est une substance qui induit un état proche du sommeil, qui engourdit la sensibilité et qui ralenti la respiration.  Cette plante est l’une de mes précieuses alliées pour calmer et endormir les plus anxieux de ce monde. 

Pour les personnes qui font des crises d’angoisses dans la journée, on peut la recommander à petite dose et augmenter les dosage lors du coucher. De plus, elle est antispasmodique ce qui lui confère les qualités d’être une relaxante musculaire et de diminuer les spasmes musculaires. 

La valériane ne peut s’appliquer à tous, car certaines personne vont être à l’inverse stimuler. Cela s’explique par le fait qu’elle augmentera la circulation sanguine au niveau du cerveau. On l’a recommande surtout pour les personnes qui ont un terrain plus froid, qui manque de chaleur. 

Le Pavot de Californie – Eschscholzia californica

 

Cette plante de couleur orangée est aussi une plante qui facilite l’endormissement et qui apporte le calme. On utilise la partie aérienne en tisane, en teinture mère ou dans un vinaigré à raison de plusieurs gouttes plusieurs fois par jour ou simplement au coucher. Le dosage dépendra de l’objectif que l’on veut atteindre et de la raison pour laquelle on veut la consommer. 

Elle pousse bien ici au Canada et encore mieux en Californie. Comparativement au pavot somniferum avec lequel on extrait l’opium, la morphine et la codéine , le pavot de californie n’est pas un narcotique, mais bien un puissant sédatif qui apaise et diminue les réveils nocturnes. Comme la Valériane, c’est une plante hypnotique qui combat l’anxiété et qui diminue le stress sans créer d’accoutumance. Pour certaines personnes, le Pavot de Californie diminuerait les cauchemars en plus d’apporter une détente de la musculature. 

L’eschscholtzia est une des plantes qui étaient utilisées comme remède traditionnel amérindien. Le peuple autochtone l’utilisait pour ses propriétés analgésiques, car cette plante soulageait les maux de tête et les douleurs dentaires du peuple.

 

Jessie Séguin

Jessie Séguin

Herboriste thérapeute et fabricante

4 réflexions sur “Qui sont les plantes médicinales?”

  1. Merci beaucoup pour cet article. Je suis débutante. Pour mon jardin médicinal cet année, j’ai de la calendula, camomille, mélisse, lavande, anise hyssop. Puis-je les semer à partir de graines ou je devrais les partir à l’intérieur?
    Merci!

    1. Bonjour Josée, comme nos étés sont très courts il est préférable de les partir à l’intérieur pour profiter pleinement de leur floraison, par contre vous pouvez aussi les semer directement au jardin. Sachez simplement que peux-être vous ne pourrez en profiter longuement ! 🙂 J’espère que cela répond à votre question.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page