Arduinna

Qu’est-ce qu’une intolérance alimentaire ?

Intolerances_alimentaires_système_digestif_article_Arduinna

L’alimentation est nécessaire à la survie de l’humain, mais dans l’ère industrielle où nous vivons il est de plus en plus complexe de bien se nourrir. Les industries ne cessent d’inventer de nouveaux produits plus goûteux les uns que les autres, mais sont-ils réellement sans danger pour la santé ? Notre système digestif fonctionne grâce à tout un tas de régulation chimique et son rôle est de dégrader la nourriture, pour y soustraire les nutriments essentiels à notre vitalité pour ensuite les assimiler. Il permet leur absorption ainsi que l’élimination des résidus une fois son travail terminé. Que se passe-t-il quand l’une de ces fonctions n’est plus optimale ? Des symptômes apparaissent et peuvent créent des inconforts sur l’ensemble du corps. Et si c’était dû à des intolérances alimentaires ?

Les intolérances alimentaires surviennent parfois dès la naissance et peuvent aussi apparaître à n’importe quel âge. Il est fort probable que nos modes de vie d’aujourd’hui en soient la cause. Le raffinement des produits que nous consommons contient très peu de fibre et cela altère la synthèse de votre flore bactérienne, qui elle protège vos tissus. Les ajouts chimiques (pesticides et autres colorants) monopolisent l’usage des nutriments essentiels à notre vitalité pour être éliminés et veiller au bon fonctionnement de notre système digestif. Les transformations thermiques ou génétiques des aliments modifient les configurations moléculaires de ceux-ci, ce qui donne lieu à de mauvais échange entre l’organisme et la nourriture ingérés créant ainsi plus de toxines à gérer. C’est une roue sans fin !

Les produits transformés empêchent une bonne assimilation de nos nutriments. En ayant moins d’efficacité pour absorber vitamines et minéraux, le système digestif peut se fragiliser, car pour être optimal il a besoin de tous ses nutriments ! C’est là que l’on crée un environnement propice aux intolérances alimentaires et aux maladies du système digestif !

Intolerances_alimentaires_système_digestif_alimentation_saine_article_Arduinna

Pour déterminer si tu as des intolérances, il faut être à l’écoute de ton corps. Il faut aussi savoir différencier ce qu’est une allergie et une intolérance. Une réaction due à une allergie sera forte, immédiate et dans certains cas la personne se mettra à enfler énormément et elle pourrait avoir de la difficulté à respirer. À ce stade, sortez l’épipen et prenez la direction de l’hôpital immédiatement ! Il faut savoir qu’une allergie est une réponse immunitaire et c’est moins fréquent qu’une intolérance.

Une intolérance ou une hypersensibilité, qu’elle soit alimentaire ou due à toute autre substance, peut aussi être forte et immédiate, mais en général les gens ressentent des symptômes plus doux. Les réactions arrivent souvent quelques heures après avoir été en contact avec la dîtes substance, voir même quelques jours après. Le fait de ne pas tolérer une matière ou un aliment n’est pas signe d’une allergie. D’ailleurs, l’intolérance est fréquemment expliquée par une insuffisance enzymatique !

Et là tu me dis, OK je comprends, mais c’est quoi les réactions auxquelles je dois faire attention ?     En fait, beaucoup de symptômes peuvent être la cause d’une intolérance, mais avant que je te donne des exemples, assure-toi d’avoir pris rendez-vous avec ton médecin pour une bonne vérification et ainsi éliminer le risque de cacher une maladie plus sévère. Une fois que cette option est écartée, tu peux envisager une intolérance quelconque.

Les symptômes d’une intolérance peuvent se présenter sous forme de diarrhée, de ballonnement, de brulure d’estomac, de gaz, de rôts, de reflux (pour les bébés), de constipation, de problématique de peau comme des plaques, de la rougeur, démangeaisons, des boutons, de l’eczéma, du stress, de l’anxiété, de l’insomnie, des carences de nutriments, présence de mucus dans la gorge et dans les selles, des maux de ventre, des maux de tête, des douleurs physiques et des démangeaisons du cuir chevelu. Comme tu le vois, c’est très variable !

Réaction_allergique_Intolerances_alimentaires_système_digestif_article_Arduinna

Les symptômes d'une intolérance

  • Diarrhée
  • Ballonnement
  • Brulure d’estomac
  • Gaz et rôts
  • Reflux (pour les bébés)
  • Constipation
  • Maux de ventre
  • Carences de nutriments
  • Mucus dans la gorge et dans les selles
  •  Plaques
  •  Rougeur
  • Démangeaisons
  • Boutons
  • Eczéma
  • Démangeaisons du cuir chevelu
  • Stress, anxiété et insomnie
  • Maux de tête
  •  Douleurs physiques 

As-tu envisagé que le mucus qui te fait te racler la gorge continuellement pourrait être le signe d’une intolérance alimentaire ou d’un désordre digestif ? Lorsqu’il y a des sécrétions, c’est signe que le système immunitaire essaie de se défendre contre une menace. Il peut vouloir enrober les bactéries de son liquide pour protéger le corps et les évacuer. Il peut aussi vouloir apaiser les parois des muqueuses comme le nez ou l’intestin, qui sont enflammées, irritées et sèches ! C’est un très bon indicateur d’une intolérance ou d’une malabsorption et c’est une réaction que je vois très souvent dans mon entourage.

Si les symptômes durent depuis un temps, il est fort probable que le corps cherche à te dire que quelque chose ne lui plaît pas. Il est primordial de l’écouter et d’analyser ce qui lui cause ces problématiques avant que ceux-ci deviennent réellement une maladie.

Intolerances_alimentaires_système_digestif_alimentation_saine_enzymes_article_Arduinna

Il y a plusieurs motifs possibles à ces réactions. Par exemple, un manque d’enzyme peut causer le rejet d’un aliment, le fait qu’il arrive dans l’intestin non dégradé peut susciter une réaction du système digestif et engendrer le développement de toxines, de fermentations et de putréfactions. Ces toxines agressent les tissus digestifs et nuisent à leur bon fonctionnement.

 Avec le temps, la modification des tissus digestifs entraine le passage de protéine dans la voie sanguine. Il est alors, possible que le système immunitaire devienne aussi réactif et là une maladie telle que maladie de Crohn, colite ulcéreuse, côlon irritable soit déclarée. Les gens intolérants au lactose ont parfois une nette amélioration de leurs symptômes en consommant de la lactase une enzyme qui aide à dégrader cette substance. C’est un bel exemple d’un manque d’enzyme dans ce cas-ci.

Parois_intestinal_Intolerances_alimentaires_système_digestif_article_Arduinna

La maladie coeliaque ressemble plutôt à une allergie, car il y a un mécanisme du système immunitaire qui se déclenche lors de l’ingestion de gluten. Pour être diagnostiqué, il faut entreprendre tout une série de test médicaux. Sachez que vous pouvez être intolérant au blé et/ou au gluten à plusieurs degrés. Cette intolérance est assez répandue et se présente différemment d’une personne à l’autre.

Il y a aussi ce nouveau phénomène qui est discuté depuis quelques années et c’est le syndrome de l’hyperperméabilité intestinale. C’est un sujet tellement vaste et complexe qu’il pourrait être traité dans un autre article sous peu. L’hyperperméabilité intestinale ou « leaky gut » est difficile à diagnostiquée. C’est plutôt rare d’entendre quelqu’un dire qu’il a cette affection.

L’hyperperméabilité intestinale est le résultat d’un mode de vie malsain et se définit par la fragilité de la muqueuse intestinale. La porosité de cette muqueuse n’effectue plus son travail comme il se doit et laisse passer dans le sang des aliments mal digérés. Cette nourriture non dégradée correctement sera traitée comme des intrus dans le sang et le système immunitaire déclenchera une alerte (d’où les symptômes), pour traiter la menace. Après plusieurs années, voir une décennie, que le système immunitaire est en réaction, il en découlera des maladies intestinales comme mentionnées ci-haut.

De plus, il n’est plus à prouver qu’il y a un lien entre l’intestin, le cerveau et le système immunitaire. Alors, il n’est pas impossible qu’une intolérance alimentaire qui perdure et qui est affaiblie la muqueuse intestinale puisse causer des symptômes tels que la dépression, l’anxiété, l’insomnie ou le stress dû à un manque d’absorption des nutriments.

Système_digestif_Intolerances_alimentaires_système_digestif_alimentation_saine_article_Arduinna

Alors, que faire ?

Il existe divers produits naturels intéressants sur le marché pour aider à diminuer les symptômes dus aux intolérances alimentaires et améliorer la muqueuse de l’intestin. Avant de choisir un produit, il faut aussi changer nos habitudes de vie et alimentaires en plus d’éradiquer les aliments qui nous causent des symptômes. Parfois, en écartant un ou plusieurs aliments, le corps cesse d’être en réaction et les muqueuses peuvent débuter leurs réparations, mais quelquefois elles ont besoin d’un petit coup de main. Pour un système digestif en santé et optimal, il faut envisager d’utiliser des probiotiques, des enzymes, des prébiotiques, des acides gras, du magnésium ainsi que des plantes médicinales. Il ne faut pas oublier que boire de l’eau reste un élément clé pour l’élimination de nos résidus et de nos toxines !

Les outils du système digestif !

Les probiotiques

Les prébiotiques

Les enzymes

Le terme probiotique s’oppose au mot antibiotique et signifie pour la vie ! Il est important de s’équiper d’un bon probiotique qui apportera de solides bactéries pour ménager les tissus et empêcher l’infiltration de microorganisme pathogène qui, elle, pourrait endommager la muqueuse intestinale. Les probiotiques traversent le tube digestif et peuvent rester dans l’organisme de 2 à 20 jours selon leur capacité d’adhésion aux parois intestinales, mais ils ne peuvent couvrir à eux seuls, ce qu’au-delà de 1200 colonies de la flore assure l’équilibre des intestins. Pour avoir des résultats, il est essentiel de combiner les probiotiques avec des prébiotiques et d’adopter de nouvelles habitudes alimentaires personnalisées à vos besoins. Ainsi, la flore endogène intestinale (celle qui est permanente et unique à vous) sera renforcée et le corps pourra réparer les endroits qui nécessitent une attention particulière. Je dois aussi mentionner que pour choisir un probiotique qui vous convient, il est important de connaitre la source de vos symptômes pour ainsi choisir les souches et les espèces de bactérie qui seront appropriées dans votre condition, car toutes les bactéries n’agissent pas de la même façon. Ce n’est pas tous les probiotiques qui conviendront à tous !

Les tissus du système digestif sont tapissés de bactérie que l’on nomme microbiote intestinal. Les prébiotiques sont des substances précurseurs de celle-ci. Les fibres et l’inuline font partie de cette catégorie et permettent de nourrir toutes les bactéries. Plus le taux de fibre consommée est bas, plus on note l’apparition de trouble de la santé. Elles augmentent la satiété et permettent le mouvement intestinal qui empêche la constipation. Les bactéries de la flore intestinale utilisent les prébiotiques comme nourriture pour se multiplier.

Les enzymes digestives sont de petites protéines qui se spécialisent dans la dégradation de la matière inanimée (les aliments ingérés ici) en les transformant en matière vivante et assimilable pour l’organisme. Ce sont elles qui nous permettent d’avoir accès aux micronutriments essentiels à notre bon fonctionnement. Toutes les activités de la cellule dépendent des enzymes ! En choisissant de prendre des enzymes digestives au quotidien, cela octroie le remplacement des enzymes  manquantes qui avec le temps s’atténuent. En usage continue, elles permettent de reconditionner progressivement la capacité de les produire par le biais de la nutrition. Nous avons vu dans l’article précédent que les aliments qui sont mal digérés peuvent causer une panoplie de symptôme tels que ballonnement, gaz, constipation, diarrhée, inflammation, mucus, brulement et spasme. Avec le temps, ces inconforts se transformeront en condition plus sévère comme le côlon irritable, des ulcères, des gastrites, une hernie… Les enzymes sont essentielles à un système digestif sain ! Chaque enzyme a un champ d’activité spécifique pour dégrader les lipides, les glucides, les fibres et les protéines. Tout comme les probiotiques, pour avoir un effet optimal, il est important de choisir la catégorie d’enzyme appropriée à votre condition.

Les acides gras

Le magnésium

Les plantes médicinales

Les acides gras ont la capacité de nourrir et d’agir de la même manière qu’un anti-inflammatoire. En plus d’adoucir, ils font partie du matériel nécessaire au bon fonctionnement de la muqueuse intestinal. Comme ils permettent un environnement plus sain, les acides gras garantissent une faculté d’absorption supérieure et une meilleure élimination en lubrifiant les parois intestinales. Les omégas 3 et les huiles végétales telles l’huile de chanvrel‘huile de lin et l’huile d’UDO font parties de cette catégorie.

Le magnésium est un outil unique, car il supporte trois facteurs qui influencent la digestion. Par exemple, il aide le corps à reprendre calme et contrôle par son effet antispasmodique. La digestion se fait mieux par le système nerveux autonome qui a besoin de calme pour être bien efficace. Ce minéral est aussi un cofacteur enzymatique qui permet à plus de 400 enzymes cellulaires d’être activées touchant ainsi les enzymes digestives qui deviennent plus compétentes. Le magnésium excédentaire améliore le transit intestinal en absorbant l’eau dans les intestins pour faciliter son transit. Il est préférable de choisir un magnésium sous la forme bisglycinate qui est bien toléré et assimilé par l’organisme.

Les plantes médicinales sont indispensables lorsqu’il s’agit de travailler le système digestif ! Elles fournissent des nutriments essentiels, sont antioxydantes et contiennent des principes actifs très intéressants pour supporter la digestion. Elles font partie d’une panoplie de catégorie (amer, digestive, émolliente, carminative…) ou chaque herbe à son champ d’action bien précis. 

La_guimauve_plantes_médicinales_articles_intolérance_alimentaire_jessie_seguin_herboriste

La guimauve est une herbe qui possède une douceur incroyable pour venir enrober les muqueuses irritées et sèche. Elle permet une réparation de celle-ci en modulant la réponse inflammatoire des muqueuses tout en les hydratant. Comme elle contient des tanins, elle tonifie et resserre les différentes membranes et c’est pour cette raison qu’elle est utilisée dans les traitements pour l’hyperperméabilité intestinale et les intolérances alimentaires. La guimauve peut être administrée en toute sécurité aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes.  Si vous souffrez d’ulcère, de brulement d’estomac, de reflux, de gastrite, de colique, de maladie de Crohn ou même de constipation, cette plante saura apaiser vos maux.

Le calendula a été une découverte pour moi, car j’ai souffert du syndrome d’hyperperméabilité intestinale et d’innombrables intolérances alimentaires il y a quelques années. Je n’avais aucune idée de l’état de mes muqueuses intestinales et encore moins ceux de mon système respiratoire jusqu’à ce que j’utilise la fleur de calendula en tisane plusieurs fois par jour.

Quelques mois après l’avoir débuté, je me promenais en forêt dans le même sentier qu’a l’habitude et je constatai que mon nez détectait les odeurs de façon puissante soudainement. J’y retournai régulièrement et plus jamais mon odorat ne m’a fait défaut. Je compris que mon odorat était décuplé et je fis le lien avec le calendula. J’ai aussitôt pensé que mes muqueuses étaient si abimées que ceux de mon nez étaient touchés. 

La_calendule_plantes_médicinales_articles_intolérance_alimentaire_jessie_seguin_herboriste

J’ai fait énormément de sinusite et de bronchite étant jeune. Cela m’a pris plusieurs années, beaucoup de nasonex et d’antibiotique pour découvrir mon intolérance à tous les types de produits laitiers. Je ne peux plus en consommer depuis, car je deviens fiévreuse et du mucus s’accumule dans mes voies respiratoires. À force de tous ces traitements répétitifs, je pense que les muqueuses de mon nez n’étaient plus du tout optimales ! Avec un changement alimentaire et les bonnes plantes, j’ai pu réparer mon corps ! Vous devinerez que le calendula a la capacité de tonifier, resserrer et cicatriser les muqueuses du corps. Cette fleur module l’inflammation et tonifie le système immunitaire tout en drainant en douceur le système lymphatique, mais aussi le foie.

Les points importants à retenir

Allergie = forte, immédiate, sensation de picotement, enflure et difficulté respiratoire.

La maladie cœliaque peut être catégorisée comme une réaction allergique.

Intolérance = apparition de réaction après quelques heures ou plusieurs jours, plus doux et moins risqués.

Les intolérances au blé/gluten sont fréquentes, mais ne peuvent pas être définies par la maladie cœliaque.

Une intolérance alimentaire est souvent causée par un manque d’enzyme.

Désordre digestif qui découle d’une mauvaise hygiène de vie :

  • maladie de Crohn,
  • colite ulcéreuse,
  • côlon irritable,
  • hyperperméabilité intestinale
  • affection du système nerveux
  • Et bien d’autres…

Pour un système digestif en santé, il est intéressant d’avoir sous la main : 

  • Probiotiques
  • Enzymes digestives
  • Acides gras
  • Magnésium
  • Prébiotiques
  • Plantes médicinales
jus_herbe_de_blé

La beauté complexe du système digestif laisse place à plein de possibilités d’outils pour permettre une meilleure gestion de nos aliments. C’est un vaste système qui demande d’être écouté et pris en charge dès l’apparition des premiers symptômes. Il vaut mieux prévenir que de guérir ! En améliorant votre alimentation et en choisissant d’intégrer l’un ou plusieurs des outils mentionnés ci-haut, votre sommeil sera mieux, mais votre vitalité sera quadruplée ! Quant à votre assimilation, peut-être éviterez-vous les carences de vitamines et minéraux par le fait même !

Visionne cette vidéo où je partage mon expérience personnelle : comment les intolérances alimentaires ont-elles eu un impact sur ma vie ?

Saviez-vous que selon la loi fédérale, un professionnel de la santé, incluant un herboriste, dans le cadre d’une consultation privée peut vous formuler un produit à base de plante et le personnaliser pour qu’il répondra à vos besoins ? Si cet article vous interpelle, il ne vous reste plus qu’à prendre un rendez-vous. Ensuite, nous choisirons les plantes qui nous semblent le plus adaptées à votre condition. Votre corps vous remerciera ! 

Jessie Séguin
Jessie Séguin

Herboriste thérapeute et fabricante

PS: Maintenant que vous en savez un peu plus sur son fonctionnement et les facteurs qui peuvent influencer son bon rendement, avez-vous envie de changer certaines choses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page